Menu Fermer

4 conseils pour la prévention du cancer de la peau pendant l’exercice

Alors que les jours rallongent et que le soleil est plus fort, nous nous souvenons de l’importance d’adapter notre programme d’exercices à l’évolution de la situation. éviter les moments les plus chauds de la journée. C’est le moment de réfléchir à la quantité d’eau que vous buvez et ce que vous portez pour rester au frais dans la chaleur.

Beaucoup d’entre nous oublient de prendre en compte l’impact de plusieurs heures d’exposition aux UV. Les courses de longue distance ou tours en vélo peut vous exposer à un risque de vieillissement prématuré et de cancer de la peau tout autant que le fait de « travailler son bronzage » consciemment.

Formation pour un marathon? Pendant que vous réfléchissez à ce que vous devez manger et à votre rythme de course, pensez à la meilleure façon de protéger votre peau. Faites toujours attention à la quantité de soleil que vous recevez lors de vos longues courses d’entraînement, lorsque vous faites du vélo ou lorsque vous êtes à l’extérieur. le trail running en haute altitude. Suivez ces conseils de prévention et de détection du cancer de la peau et découvrez ci-dessous les faits concernant les idées fausses les plus courantes sur le cancer de la peau.

Types de cancer de la peau

Les trois types de cancer de la peau les plus courants sont le carcinome basocellulaire (CBC), le carcinome spinocellulaire (CSC) et le mélanome. Environ 80 % de tous les cancers de la peau sont des CBC. Les symptômes peuvent inclure une plaie qui ne guérit pas, une bosse rose et brillante, une zone blanche ou une cicatrice. La deuxième forme la plus courante de cancer de la peau est le carcinome spinocellulaire, qui peut se manifester par une plaie qui ne guérit pas, une plaque de peau rougeâtre et squameuse, une marque unicolore, et qui peut démanger ou être douloureuse. Les mélanomes sont moins fréquents mais sont plus susceptibles de se développer et de se propager à d’autres parties du corps s’ils sont détectés tardivement. Ils apparaissent généralement sur la peau, mais peuvent également se produire sur les yeux. Les premiers signes sont souvent l’apparition d’un nouveau grain de beauté ou un changement d’apparence d’un grain de beauté existant. Comme pour le BCC et le SCC, il peut saigner, être douloureux ou démanger.(1)

man stretching in the evening sun

Vous faites de l’exercice en plein air ? 4 conseils de prévention du cancer de la peau

1. Appliquez généreusement la crème solaire pour sportifs, puis renouvelez l’application. Prenez l’habitude d’appliquer de la crème solaire chaque matin avant de quitter la maison. Lisez l’étiquette de votre crème solaire pour savoir de quel type de rayonnement ultraviolet elle vous protège. La protection contre les UVA permet de ralentir l’effet du soleil sur le vieillissement de la peau et le risque de cancer de la peau. Les UVB sont principalement à l’origine des coups de soleil et sont fortement liés aux mélanomes malins et aux carcinomes basocellulaires. Utilisez au moins un FPS 30 pour une protection adéquate contre les rayons UVB et choisissez un écran solaire sportif à base de zinc pour éviter d’endommager la vie marine.(2)

2. Autocontrôle mensuel &amp ; contrôle annuel chez le dermatologue Connaissez votre corps. Une fois par mois, déshabillez-vous dans une pièce bien éclairée, devant un miroir en pied, et regardez longuement et attentivement votre peau. Si vous avez un partenaire ou un bon ami qui peut vous soutenir, demandez-lui de vérifier les zones que vous ne pouvez pas voir. Sinon, vous pouvez utiliser un miroir à main. N’oubliez pas de consulter votre dermatologue pour votre contrôle annuel et demandez-lui de vous signaler tout grain de beauté suspect ou toute irrégularité.

3. Couvrez-vous Portez un chapeau et des chemises ou des vestes respirantes à manches longues les jours où il ne fait pas trop chaud. Si possible, équipez-vous de tissus UPF 50, qui absorbent les rayons nocifs UVA et UVB.

4. Vérifiez l’indice UV L’indice UV prévoit l’intensité du rayonnement UV pour un lieu et une heure spécifiques. Il est mesuré sur une échelle de 0 (faible) à 11+, ce qui indique votre risque de coup de soleil. Vérifiez les prévisions de l’indice UV de votre région et programmez vos longues courses ou randonnées à des moments où l’exposition aux UV est plus faible. (3,4)

woman recovering in the sun

5 idées fausses sur la protection solaire

Beaucoup d’informations erronées circulent sur le bronzage, la protection solaire et le risque de cancer de la peau. Il n’est pas nécessaire de passer des heures allongé sur la plage pour augmenter le risque de lésions cutanées.

Connaissez les faits concernant l’exposition aux UV et la prévention du cancer de la peau pour rester en sécurité. Nous avons mis en évidence les cinq idées fausses les plus courantes sur le soleil :

1. On ne peut pas bronzer quand on porte de la crème solaire. FAUX. La crème solaire ne fait que ralentir le processus des coups de soleil, ce qui prolonge le temps que vous pouvez passer à l’extérieur sans subir de dommages graves. Même un bronzage est un signe de dommages causés par les UV et votre peau s’en souvient. N’oubliez pas de renouveler l’application avant de brûler.

2. Une application de crème solaire par jour est suffisante. FAUX : Les écrans solaires perdent de leur efficacité avec le temps. En cas d’activité physique intense, il faut renouveler l’application plus fréquemment, car la crème solaire déteint ou est éliminée par la transpiration. Il est particulièrement important de rafraîchir les zones exposées comme le front, les oreilles, le nez, les lèvres et le cou ! Les gels et sprays solaires sont préférés par les sportifs car ils résistent mieux à la transpiration et absorbent mieux. Renouvelez l’application de la crème solaire sportive toutes les 2 ou 3 heures et couvrez-vous.

3. On ne peut pas attraper un coup de soleil à l’ombre. FAUX : 50 % des rayons UV peuvent traverser un parapluie et 90 % passent à travers les nuages légers. Soyez prudent dans l’eau, la neige et dans l’air des montagnes, car ces surfaces réfléchissent particulièrement les rayons nocifs du soleil.

4. Les personnes de couleur ou à la peau plus foncée n’ont pas besoin de crème solaire. FAUX : Le cancer de la peau ne fait pas de discrimination. Bien que le cancer de la peau soit moins répandu chez les personnes à la peau foncée, il est aussi souvent diagnostiqué trop tard, ce qui le rend beaucoup plus dangereux. Le taux de survie à 5 ans des personnes de couleur est de 70 %, ce qui est nettement inférieur à celui des personnes à la peau blanche (92 %). Cela est dû à un manque de sensibilisation ainsi qu’à des obstacles socio-économiques aux soins de santé.(5) Tout le monde devrait porter au moins un FPS 30 pour protéger sa peau du vieillissement prématuré et du cancer de la peau.

5. Toutes les crèmes solaires sont mauvaises pour l’environnement. FAUX : Certains écrans solaires contiennent des produits chimiques qui sont nocifs pour la vie marine. Lorsque nous nageons ou prenons une douche, la crème solaire est lavée de notre corps et se retrouve dans l’eau. Ces produits chimiques comprennent l’oxybenzone, la benzophénone-1, la benzophénone-8, l’OD-PABA, le 4-méthylbenzylidène camphre, le 3-benzylidène camphre, le nano-dioxyde de titane, le nano-oxyde de zinc, l’octinoxate, l’octocrylène.(6) Que pouvez-vous faire ? Choisissez une crème solaire à base d’oxyde de zinc sans ces produits chimiques, évitez le soleil pendant les heures les plus chaudes de la journée et portez des vêtements à indice de protection UPF pour protéger votre peau.

woman running in the sun

À emporter

Ne sous-estimez pas les dommages que l’exposition au soleil peut causer à votre peau. Prévenez les signes précoces de vieillissement et – surtout – le développement d’un cancer de la peau en suivant les conseils ci-dessus. Sensibilisez les autres à l’importance de la protection de la peau, quelle que soit la couleur de la peau, pâle ou foncée. N’oubliez pas : utilisez un écran solaire sportif d’un indice de protection minimal de 30, couvrez-vous avec des vêtements à indice de protection élevé et un chapeau, et programmez vos longues courses le matin ou le soir.

A propos de Spot the Dot : Trouvez le point est une petite ONG qui travaille avec des artistes et athlètes du monde entier pour sensibiliser le public au mélanome et aux autres types de cancer de la peau. Spot the Dot a été fondé par Marije Kruis, une patiente atteinte d’un mélanome, qui est néerlandaise mais vit en Autriche. Suivez Spot the Dot sur Instagram.

***

Cet article a été rédigé par Emily Lemon et traduit par LesRameurs.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesRameurs.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.