Menu Fermer

Du journalisme aux relations humaines

Par Felipe Simões, Talent Sourcer chez Runtastic

Qui ? Quoi ? Quand ? Où ? Pourquoi ? Comment ?

Ce sont les six questions fondamentales du journalisme auxquelles vous voulez répondre lorsque vous faites un reportage, quel que soit le média : en ligne, dans un journal, à la radio ou à la télévision.

Les quatre premières sont très simples la plupart du temps, mais les deux dernières sont là où se trouvent les nuances – et c’est pourquoi il est si important de les poser. Et ce sont précisément celles qu’on m’a le plus demandées lorsque j’ai rejoint Runtastic. « Pourquoi avez-vous décidé de poser votre candidature et de changer de carrière ? » « Pourquoi avez-vous décidé de vous éloigner du journalisme ? » « Comment avez-vous changé de carrière, passant du journalisme à la recherche de talents ? »

Comme le dit le proverbe, les vieilles habitudes ont la vie dure. Je ferai donc de mon mieux pour répondre aux six questions que j’ai mentionnées au début de ce billet, mais je me concentrerai sur les deux dernières pour expliquer comment mon parcours m’a fait passer du journalisme aux relations humaines.

Comment j’ai débuté dans le journalisme

Je suis originaire du Brésil et j’ai une passion pour le football – c’était ma principale motivation pour faire du journalisme. Avec peu ou pas de compétences en tant que joueur, je n’ai jamais eu la chance d’être autre chose qu’un admirateur du jeu. Alors, quand le moment est venu de choisir une profession, j’ai opté pour quelque chose qui allierait mon amour et ma curiosité pour le jeu.

J’ai obtenu mon diplôme en 2012 et j’ai commencé à travailler comme journaliste pour un petit journal régional dans une ville brésilienne appelée Santo André, à côté de São Paulo. Après quelques mois, la section sportive m’a appelé pour remplacer une absence d’un mois. Ce fut probablement le mois le plus long de ma vie car il a fini par durer trois ans !

Pendant cette période, j’ai beaucoup appris sur le métier : interviewer, trouver des sources, faire des recherches, développer des contacts et bien sûr, écrire. Mon expérience a été remplie de plusieurs moments forts, notamment en travaillant pendant une Coupe du monde et aux Jeux olympiques. En 2014, j’ai couvert l’étonnante campagne du Costa Rica qui s’est terminée en quart de finale. En 2016, j’ai fait un reportage sur les matchs de football qui se sont déroulés à São Paulo – comme le Brésil 2×0 de la Colombie en demi-finale masculine. Ce sont des moments forts incroyables !

Mais après les Jeux olympiques, j’ai décidé de poursuivre un autre de mes rêves : partir à l’étranger. En 2017, j’ai décidé de quitter mon emploi et je suis venu en Autriche pour obtenir mon master. J’ai étudié le sport, la culture et la gestion d’événements à Kufstein, en Autriche, pour me faire une idée de la façon dont les choses se passaient de l’autre côté du micro.

Malheureusement, je n’ai pas eu la chance de travailler dans ce domaine. Après avoir obtenu mon diplôme à l’été 2019, j’étais encore en train d’améliorer mon allemand (un parcours de toute une vie) et au début de 2020, nous savons tous ce qui s’est passé : Covid-19. On pourrait penser que tout ce travail n’a servi à rien, mais ce n’est pas le cas. Au cours de ce voyage, j’ai grandi en tant que personne, j’ai appris tellement de nouvelles choses, j’ai rencontré mon adorable partenaire et nous avons commencé une vie ensemble lorsque nous avons déménagé à Linz.

Travailler chez Runtastic – comment ma carrière a changé

Comme le dirait Rocky Balboa, le monde n’est pas fait que de soleil et d’arc-en-ciel. Je mentirais si je disais que c’était de la navigation en douceur après avoir obtenu mon diplôme. J’ai fait face à de nombreux défis et j’ai dû m’adapter à un rythme incroyablement rapide à se tenir au courant de tous les changements qui se sont produits dans ma vie au cours des trois dernières années. Et tout cela m’a préparé à ce que je suis aujourd’hui : Runtastic.

Je connaissais Runtastic car ma partenaire suit ses courses avec le Application adidas Runningmais à ce moment-là, je n’étais pas moi-même un utilisateur. Avant de postuler à mon poste, je lisais le site web pour mieux connaître la société et ce qui m’a vraiment frappé, c’est la mission de Runtastic et d’adidas.

« Grâce au sport, nous avons le pouvoir de changer des vies. »

C’est une chose à laquelle j’ai toujours cru et que j’ai vue de mes propres yeux au Brésil pendant les années que j’ai passées comme journaliste.

Lorsque j’ai décidé de postuler pour le poste de Talent Sourcer chez Runtastic, j’ai eu des sentiments mitigés. D’abord, l’excitation, ensuite, le doute. Je me suis demandé si j’avais vraiment ce qu’il fallait. Après un deuxième regard sur les exigences et les tâches que j’allais accomplir, le sentiment s’est transformé en confiance :

L’interview ? Vérifiez.

L’écriture ? Vérifier.

Vous recherchez des informations ? Vérifiez.

J’ai réalisé que j’étais plus que capable de jouer ce rôle.

Je savais que j’aurais beaucoup à apprendre, en particulier les processus et les procédures des relations humaines. Ce serait une voie complètement nouvelle, et un monde entièrement nouveau. J’ai trouvé important de me poser ces questions :

Que puis-je apporter à la table ?
Serai-je à l’aise dans un environnement totalement différent et nouveau que celui auquel j’étais habitué ?
Ce poste me permettra-t-il de m’épanouir professionnellement et personnellement ?

Ces questions sont importantes pour avoir une idée précise de ce que vous voulez exactement obtenir de votre prochain emploi.

J’y ai réfléchi pendant un certain temps et c’est ce que j’ai retenu :

Je peux transférer mes connaissances et mes compétences à ce poste et en faire bon usage.
Je serai mis au défi.
J’apprendrai de nouvelles choses
Cette position et Runtastic ont un but.
Je peux contribuer, même si c’est indirectement, à changer la vie de quelqu’un pour le mieux.

Après avoir examiné ces points, j’étais sûr d’être prêt à relever les défis que ce changement entraînerait et j’ai décidé de cliquer sur le bouton vert « Appliquer maintenant ».

J’ai déjà appris tant de choses, comme ce qu’il faut faire attention quand on recevoir une demande et les caractéristiques à rechercher lors d’un entretien. Et je sais que ce n’est qu’un début – l’apprentissage est, après tout, un voyage qui dure toute la vie !

Pour certaines personnes, le fait d’avoir un but dans leur travail peut faire toute la différence dans leur façon d’aborder un emploi. Cela, combiné aux compétences que j’avais et à la volonté de continuer à apprendre de nouvelles choses, m’a donné beaucoup de confiance pour montrer à l’équipe des relations humaines ce que je pouvais apporter.

C’est mon voyage. Quel est le vôtre ?

Avez-vous les compétences et la passion nécessaires pour rejoindre Runtastic ? Jetez un coup d’œil à notre page carrière et postulez !

***

Cet article a été rédigé par Human Relations Team et traduit par LesRameurs.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesRameurs.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.