Menu Fermer

10 semaines après la déchirure distale du biceps – Natalie Jill Fitness

11 mai 10 semaines après la déchirure distale du biceps

10 Weeks Post Distal Bicep Tear pinterest thumbnailPour tous ceux d’entre vous qui sont confrontés à des revers, pour tous ceux qui luttent pour recommencer à zéro, pour tous ceux qui vivent avec une douleur chronique, je vous place à un tout autre niveau. Demain, 10 semaines après mon opération d’urgence pour réparer ma déchirure distale du biceps. C’était une période difficile, dix semaines après l’opération et trois semaines entre la blessure et l’opération.

C’était une opération difficile car elle doit normalement être réparée dans les deux semaines suivant la blessure. Trois semaines, c’est ce qui a créé la douleur nerveuse et ralenti le rétablissement.

Si vous m’aviez demandé, avant cette blessure, si je connaissais la douleur et le rétablissement, j’aurais dit oui. Je veux dire que j’ai eu ma part de blessures, de chirurgie du dos…etc. Je sais maintenant que c’était des conneries

Je ne connaissais pas la véritable douleur physique avant cette blessure. J’ai décrit mon bras après l’opération comme s’il était passé dans un hachoir à viande. Et quand cette douleur s’est arrêtée, l’incroyable douleur nerveuse a fait son apparition. Oh mec, c’est un tout autre niveau de spécial. Je ne connaissais pas la véritable force mentale jusqu’à ce que cette blessure

Je ne connaissais pas le vrai sens de la reddition avant cette blessure.

10 Weeks Post Distal Bicep Tear

Perdre la capacité d’écrire, de me nourrir, de me doucher, de conduire, toutes ces choses avec un bras dominant avancé – une déchirure complète couplée à une douleur sans arrêt – a diminué la patience et l’abandon comme je ne l’ai jamais connu

Et comme pour toute chose dans la vie, la douleur, les revers et les déceptions peuvent être nos meilleurs professeurs si nous les laissons faire !

Dix semaines plus tard, je peux me redresser le bras. Je peux taper et conduire et oui, je peux me doucher.

Il ne sait toujours pas tenir une fourchette correctement ni écrire à la main, mais cela viendra avec le temps.

Pour vous tous qui êtes confrontés à des revers… pour vous tous qui luttez pour repartir à zéro… pour vous tous qui vivez avec une douleur chronique – je vous envoie tant de compassion et d’amour. Je vous fais passer à un tout autre niveau.

Nous ne sommes pas trop vieux. Il n’est pas trop tard. Nous pouvons devenir meilleurs, plus forts et plus résistants, où que nous soyons.

2 cicatrices pour me le rappeler. Je vous en suis reconnaissant maintenant. Sur mon bras avec le tatouage de la reddition… comme c’est approprié.

Les deux premières semaines n’ont pas quitté mon litLes dernières semaines, j’ai marché 6 miles la plupart des joursJe garde ma nutrition sur des tonnes de points et des tonnes de poids corporel se déplace sur mon bras chaque jour. Chaque jour. Sans aucun doute.

XO,

Natalie Jill

Commentaires

Cet article a été rédigé par Natalie Jill et traduit par LesRameurs.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesRameurs.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.