Menu Fermer

Mythe ou réalité : la vérité derrière les 5 mythes les plus courants

par Abe Ankers, scientifique du sport

Courir n’est pas toujours aussi simple que de mettre un pied devant l’autre. Vous êtes-vous déjà demandé si la musculation est faite pour les coureurs ou si vous devez rester à l’abri du froid ? Le scientifique du sport Abe Ankers démythifie cinq des mythes les plus courants sur la course à pied.

guy resting and stretching

1. « L’entraînement musculaire vous ralentit »

Ce n’est tout simplement pas vrai. Les meilleurs athlètes d’endurance du monde passent jusqu’à 10 % de leur temps à s’entraîner pour la force, et pour de bonnes raisons. (1, 2) La musculation peut améliorer l’économie de la course de 8 %, ainsi que l’endurance musculaire, la flexibilité et la posture. (3) Les coureurs devraient également s’entraîner à la musculation du haut du corps.

2. « Je suis trop [insérer l’adjectif] pour courir »

Pensez aux « coureurs » et les silhouettes élancées de Paula Radcliffe et Eliud Kipchoge vous viennent probablement à l’esprit. Mais voici une perspective. Les athlètes olympiques représentent moins de 0,0001% de la population. Pour le reste d’entre nous – grands, petits, gros, minces, jeunes ou vieux, rappelons-nous que nous sommes faits pour courir – et non pour nous asseoir à un bureau. L’humoriste britannique Eddie Izzard, dont les pieds plats et la tendance à prendre du poids rendaient l’idée de courir risible il n’y a pas si longtemps, a récemment terminé 27 marathons en autant de jours. Aujourd’hui, à l’âge de 58 ans, il tente d’en faire 28 d’affilée ! Selon ses propres termes, « si je peux courir 26 miles par jour, tout le monde le peut ».

3. « Toujours s’étirer avant de courir »

La réponse est : PAS D’EFFETS STATIQUES ! L’étirement statique consiste à maintenir un muscle dans une position allongée pendant une période déterminée. Pensez aux coureurs qui se penchent tortueusement vers les orteils et s’appuient contre des lampadaires. Les preuves sont claires. L’étirement statique ne réduit pas le risque de blessure et peut détériorer les performances. (4)

Si vous voulez relâcher vos articulations et augmenter votre flexibilité avant votre course, alors incorporez des étirements dynamiques à votre échauffement. Les étirements dynamiques consistent à étirer activement les muscles dans toute l’amplitude du mouvement. Les étirements dynamiques, tels que les balançoires de jambes et les fentes latérales, contribuent à augmenter la température du corps et à accroître le flux sanguin vers les muscles. Cela vous préparera à la course et réduira le risque de blessure.

4. « Ne pas courir dans le froid

Si vous courez dans le froid, vous allez attraper un rhume. Nous avons tous déjà entendu cela. Il est vrai que certaines maladies sont plus fréquentes par temps froid. Mais saviez-vous que les virus du rhume se propagent plus facilement à l’intérieur par temps froid parce que les fenêtres et les portes sont fermées ?

Rester à l’intérieur n’est pas la solution. Un exercice régulier et modéré renforce le système immunitaire et courir dehors dans le froid peut aider à combattre le TAS et à stimuler la combustion de calories supplémentaires.

Ein Mann läuft im Winter

Ein Mann läuft im Winter

5. « Pas de douleur, pas de gain »

Nous avons tous besoin d’aide pour sortir du canapé. Le mantra « pas de douleur, pas de gain » pourrait être la motivation parfaite, mais des décennies de recherche ont montré que les meilleurs athlètes d’endurance passent plus de 80% de leur temps d’entraînement dans la « zone verte » à une intensité faible et confortable. (5) (6)

Ainsi, la prochaine fois que vous serez confronté à un combat en amont, ne vous laissez pas forcer à maintenir votre rythme jusqu’à ce que vous ayez goûté au sang. Il est possible de marcher. Selon le Dr Stephen Seiler, éminent physiologiste de l’exercice,

« Lorsque nous ralentissons la plupart des jours, nous avons l’énergie et la motivation nécessaires pour nous entraîner durement certains jours – les performances s’améliorent et le processus est plus agréable et plus durable ».

Dernier mot

La course à pied est un moyen idéal pour se mettre en forme, perdre du poids, prévenir les maladies, améliorer la santé mentale et allonger la vie. Il n’y a pas lieu de s’y méprendre. Vos séances d’entraînement doivent vous permettre de rester motivé, plein d’énergie et sans blessure. N’oubliez pas de manger sainement et de prévoir du repos et de la récupération. Maintenant, vous savez – courez avec !

***